Résumé des matchs DH

 

7ème Journée DH - ALES-ARGELES 5-0

 

 

L'OAC, qui s'expatriait cet après-midi à St Jean du Pin pour la réception d'Argelès, s'est facilement imposé 5 buts à 0 face à une équipe limitée qui a subi tout au long du match. Une victoire de bonne augure avant la réception de Monaco samedi...

 

 

 

Spectateurs : 150 environ

 

Composition de l'OAC : Borel - Rodriguez - Fournel - Benhiaya - Favier - Ritas (C) - Pelletier - Evesque - Chabassut - Garcia - Fallaq - (Andrès - Gignac - Vincent)

 

Buts pour l'OAC : Fallaq (5 ème sur p.), Ritas (21 ème), Evesque (49 ème), Chabassut (64 ème), Gignac (79 ème).

 

A 15 H aujourd'hui, l'OAC recevait Argelès, match non prévu qui s'est programmé dans la semaine du fait d'une inversion du calendrier pour ce match !

Les Alésiens, frais physiquement après 15 jours de repos et la victoire face à Nimes en coupe de France ont tout de suite réussi à rentrer dans le match.

Il n'a fallu que 5 petites minutes à Fallaq pour pénétrer dans la surface adverse et provoquer un pénalty qu'il se chargeait lui même d'exécuter : 5 ème, 1 à 0 pour Alès.

Les Alésiens continuaient leurs offensives mais ne parvenaient pas à rentrer dans la surface adverse.

C'est à la 21 ème minute que l'addition va commencer à se corser pour les Argelésiens : Fallaq était fauché à une grosse vingtaine de mètres du but adverse : Coup-franc.

Un coup-franc où l'on attendait Evesque au tir, mais c'est finalement le capitaine Ritas qui tirait et envoyait le ballon en pleine lucarne : 21 ème, Alès 2-0 Argelès.

 

La 2 ème mi-temps allait être du même acabit, avec des Alésiens dominant assez largement des adversaires incapables de se montrer dangereux.

Evesque allait marquer le 3-0 à la 49 ème minute d'une belle reprise à l'entrée de la surface, et Chabassut enchainait 15 minutes plus tard une belle séquence de jeu sur la gauche, marquant un but magnifique d'un tir totalement excentré sur la gauche et dans un angle "impossible" : 64 ème, Alès 4-0 Argelès.

Gignac finissa le travail à la 79 ème en reprenant de la tête un beau corner tiré de la gauche : 5-0, et le score aurait même pû être plus salé si Vincent (88 ème) et Gignac (92 ème) n'avaient pas trouvé les montants adverses à deux reprises.

Un match à sens unique bien maitrisé par des Alésiens solides et face à des adversaires assez naifs.

Une belle victoire qui permet aux Oaciens de se préparer sereinement pour "LE" match de samedi prochain contre Monaco à Pibarot.

Bravo les Bleus !

 

Notre homme du match : Julien Ritas

 

Notre note du match : 8/10

 


Coupe de France - ALES-NIMES 2-2 et 4 tab 2

 

 

OUI !! ALES L'A FAIT ! Alès a éliminé le Nimes Olympique de la coupe de France.

C'est énorme, sensationnel, incroyable, et surtout tellement magnifique !!

Malgré les 3 divisions d'écart, les Alésiens ont réalisé un exploit énorme en se surpassant et en faisant jeu égal avec les Nimois jusqu'aux tirs aux buts fatals aux Nimois. Chapeau messieurs !!

 

 

Spectateurs : 3600 (Guichets fermés)

 

Composition de l'OAC : Borel - Rodriguez - Fournel - Ritas (C) - Favier - Andrès - Benlefki - Chabassut - Evesque - Fallaq - Vincent - (Garcia - Gignac - Pelletier - Lasch).

 

C'était impensable, un rêve absolument fou et bien oui, l'OAC y est arrivé, Alès a fait de ce rêve une réalité sacrément jouissive pour tous les supporters Alésiens qui étaient très nombreux cet après midi à Pibarot.

 

Tout simplement le stade était plein à craquer, il ne pouvait plus rentrer une seule personne dans cette tribune bondée par pas moins de 3600 personnes, dont 350 Nimois.

Voici une photo qui d'ailleurs vous le prouve, une photo qui rapelle les grandes heures de la Ligue 2 à Alès et des grands derbys passés.

 

 

Le stade était d'ailleurs tellement plein que les virages ont été réouverts en urgence pour la première fois depuis bien longtemps....

 

 

Parlons maintenant un peu du match et de son contenu.

Quoi dire à part que les Alésiens ont été héroiques de bout en bout dans ce match....

La partie commencait assez calmement des deux côtés avec deux équipes qui s'observaient.

Ce sont malgré tout les Nimois qui vont se montrer les premiers dangereux puisqu'ils vont taper le poteau de Romain Borel après quelques minutes de jeu.

La première période il faut bien le dire sera assez équilibrée avec des Nimois bien tenus par la défense Alésienne et des Alésiens ayant bien du mal à s'approcher des cages Nimoises.

 


Une suite pleine d'émotion ! 

 

La seconde mi-temps débute juste et on se demande comment Alès et Nimes vont se comporter après s'être butés l'un à l'autre pendant les 45 premières minutes.

Et il ne faudra pas longtemps pour que l'OAC fasse rentrer en furie un stade à 80 % acquis à sa cause : Evesque va reprendre de volée un ballon dans la surface Nimoise, créant la surprise : 47 ème, Alès 1-0 Nimes !!

Les Alésiens vont bien maitriser les Nimois et vont même faire preuve d'un jeu séduisant pendant 15 min, puis se laissant quelque peu endormir ils vont se faire surprendre à la 63 ème minute par Dutil qui sur la droite marque dans un angle fermé : Alès 1-1 Nimes...

Par la suite il faut avouer que la fatigue commencait à se faire ressentir et les Nimois reprenaient le dessus sur le terrain et tapaient à 2 reprises les montants de Borel.

Malgré tout, l'OAC tenait sa prolongation alors que beaucoup lui promettait une correction.

Rapidement les Nimois allaient prendre l'avantage par Koné qui reprenait de la tête un centre venu de la gauche : 97 ème, Alès 1-2 Nimes...

C'est à la suite de ce but que Koné et Ritas le capitaine Alésien allaient se faire expulser, certainement pour s'être échangé des mots doux...le tout dans une ambiance très tendue dans les tribunes...

 

On pensait alors que cela allait être très dur pour l'OAC, mais c'était sans compter sur la détermination et la motivation des Alésiens héroiques qui obtenaient un pénalty que Benlefki se chargeait de tirer : son pénalty était repoussé par Merville mais le ballon lui revenait dessus lui permettant d'égaliser : 113 ème, Alès 2-2 Nimes !!

 

La suite allait se révéler exceptionnelle : pour la 4 ème fois d'affilé en coupe, les Alésiens allaient aux tirs aux buts.

Les Alésiens réussissaient leurs 4 tirs, les Nimois eux en rataient 2 : un au dessus et 1 arrêté par Romain Borel, qui commence à prendre de bonnes habitudes....

Alès 2-2 Nimes (4 tab à 2).

 

Les joueurs, le staff et l'ensemble du stade exultaient dans une ambiance indescriptible.

Les Alésiens nous ont offerts un match exceptionnel, plein de courage, d'envie et de don de soi : ils ont offert en plus à toute un stade et toute une ville la fierté d'avoir réalisé le principal exploit de ce 6 ème Tour de coupe de France.

Alors messieurs merci, et rendez vous au prochain tour....

Et chers Nimois, vous voyez encore une fois votre arrogance et votre suffisance vous auront porté préjudice et nos joueurs vous l'auront démontré : en matière de football, vous n'êtes pas les seuls dans le Gard, et Alès a sa place au même niveau que vous !

 

ALLEZ ALES ET BRAVO A TOUS LES JOUEURS !!

 

Notre note du match : 10/10 !!!

 

 

 

 


 

Coupe de France - AIGUES MORTES-ALES 0-0 2TAB4

 

Face à des Aigues-Mortais féroces et motivés, les Alésiens ont dû en arriver aux tirs aux but pour se qualifier pour le 6 ème Tour de la coupe de France : 1-1 après les prolongations, 4 tab à 2.

 

 

 

Spectateurs : 100

 

Composition :

 

ALES : Borel - Lasch - Favier - Fournel - Rodriguez - Andrès - Chabassut - Evesque - Pelletier (C) - Vincent - Benhassen - (Fallaq, 61 ème) - (Benlefki, 72 ème) - (Guenoune, 81 ème)

 

L'OAC se déplacait cet après-midi à Aigues-Mortes pour le compte du 5 ème Tour de la coupe de France avec dans le viseur une qualification pour le 6 ème Tour mais aussi de prendre une revanche après la défaite ici même 2 à 1 lors de la 1 ère journée de championnat fin août.

 

 

La 1 ère mi-temps va être dans l'ensemble assez équilibrée et va accoucher de peu d'actions : c'est surtout Luca Vincent qui va se montrer dangereux dès les 1 ères minutes avec un tir dévié en corner à la 2 ème minute par un défenseur Salinien.

C'est encore lui qui à la 10 ème minute va reprendre à bout portant un centre d'Evesque, tir qui passera de très peu à côté.

Dans la foulée les locaux vont réagir à deux reprises aux 15 ème et 27 ème minutes avec des tirs dangereux qui passeront de peu à côté.

Benhassen va bénéficier en fin de 1 ère mi-temps d'un coup-franc intéressant aux 20 mètres, mais les Saliniens réussiront à dévier ce coup franc en corner.

La première mi-temps va se terminer calmement avec deux équipes proposant un match moyen et assez équilibré dans l'ensemble.

 


 

Une seconde mi-temps très animée

 

 

A la reprise, les deux équipes rentrent déterminées mais les locaux visiblement plus puisqu'après seulement 3 minutes, ces derniers vont ouvrir le score grace à leur avant centre de pointe qui va reprendre du talon un centre venu de la droite, côté délaissé sur le coup par l'arrière garde Cévenole : 48 ème, Aigues Mortes 1-0 Alès.

A la 67 ème minute, les locaux vont même passer près de mettre KO les Alésiens en tapant le poteau droit de Romain Borel sur un coup-franc excentré.

Trois minutes plus tard, Fallaq va être victime d'une grosse faute du gardien adverse dans la surface Saliniene sorti chercher le ballon dans ses pieds : l'arbitre sifflait alors logiquement un pénalty que Benhassen se chargeait de tirer et de réussir, permettant à l'OAC d'égaliser : 70 ème, Aigues Mortes 1-1 Alès.

Le seul fait marquant de la fin de match va être les expulsions simultanées de Samir Benhassen et du capitaine d'Aigues Mortes à la 82 ème minute pour des paroles et des gestes déplacés entre les deux protagonistes.

On se dit alors qu'on va une nouvelle fois assister à des prolongations et peut être bien à des tirs aux but comme contre Narbonne il y a 15 jours.

 

Les prolongations vont commencer dynamiquement avec Fabien Andrès qui faillit donner un avantage décisif à l'OAC dès la 93 ème minute mais aussi les locaux qui vont voir un tir à bout portant froler la base du montant Alésien (101 ème).

La suite des prolongations sera plus déliée, la fatigue se faisant ressentir des deux côtés.

Toutefois il faudra noter la mauvaise passe des Cévenols entre la 110 ème et la 116 ème minute qui concèderont beaucoup d'occasions.

 

La terrible séance des tirs aux but va alors s'imposer : les Alésiens vont commencer à tirer par Fallaq qui va réussir sont tir, tout comme le joueur suivant d'Aigues Mortes.

Luca Vincent redonne brièvement l'avantage aux Alésiens, les Saliniens remettant les compteurs à zéro de suite après.

Guenoune réussira également, laissant un joueur local se présenter face à Romain Borel.

Le numéro 4 Salinien va alors rater très largement son tir aux but, donnant l'occasion à Pelletier de donner un avantage important à l'OAC.

C'était sans compter sur le portier adverse qui va stopper le tir du capitaine Oacien.

Seulement l'OAC également compte un grand gardien, et c'est justement lui, Romain Borel, qui va à nouveau comme contre Narbonne arrêter un tir adverse, permettant à Benlefki de finir le boulot et de délivrer les supporters Alésiens venus en grand nombre : 1-1, 4 tirs aux but à 2.

 

Il ne reste plus qu'à attendre le tirage du 6 ème Tour pour voir si l'OAC peut avoir droit à un "gros" à la maison, tel que Nimes ou Uzès. RDV mercredi pour le tirage, et Allez Alès !

 

 

On a aimé :

 

- Les supporters Alésiens venus en nombre.

- L'apport des remplacants Alésiens.

- Une défense Oacienne de plus en plus solide (à l'image de l'excellent Fournel)

 

Notre note du match : 6.5 / 10

 

Notre homme du match : Pierrick Fournel

 

 


 

4ème Journée DH - ALES-BEAUCAIRE 5-0

 

Face à de très faibles Beaucairois, l'OAC a déroulé et l'a emporté 5 buts à 0 cet après-midi à Pibarot dont un triplé pour Luca Vincent. Le tout devant une très faible affluence.

 

 

 

Spectateurs : 90-100

 

Compositions :

 

ALES : Borel - Guenoune - Favier - Fournel - Rodriguez - Andrès - Pelletier (C) - Benhassen - Chabassut - Fallaq - Vincent - (Vidal - Gignac - Evesque)

 

Après la qualification brillament acquise dimanche dernier face à Narbonne, l'OAC se devait de s'imposer pour la 1 ère fois de la saison dans ce championnat de DH.

Beaucaire se présentait à Pibarot avec un bilan moyen : 1 victoire, 1 nul, 1 défaite.

Le match était par ailleurs à suivre en direct sur notre site.

 

Encore une fois, il ne fallait pas arriver en retard à Pibarot puisque dès la 3 ème minute, suite à un corner Alésien un cafouillage dans la surface Beaucairoise débouchait sur un tir en puissance de Andrès qui ouvrait la marque : 1-0 pour Alès.

Rapidement, Luca Vincent allait aggraver le score à la 12 ème minute bien lancé en profondeur : 2-0.

Les occasions se multiplaient pour Alès et chaque incursion dans le camp adverse représentait un danger certain pour Beaucaire.

A la 25 ème minute, Luca Vincent reprenait à quelques mètres des cages un centre venu de la gauche et signait un doublé, 3 à 0 pour les Alésiens.

Deux minutes plus tard, trois Alésiens sont seuls face à un seul Beaucairois et Pelletier par un excès d'altruisme préfère passer à Fallaq plutôt que de tirer dans le but vide : Fallaq marque mais il était hors jeu...

A la 30 ème minute de jeu, une autre occasion Alésienne aurait pu finir au fond avec Fallaq encore lui qui tire en force dans le but presque vide mais un defenseur Beaucairois sauve sur sa ligne par miracle.

Les situations dangereuses s'enchainent, un tir de Benhassen passe de peu à côté, mais à la 38 ème minute, Fallaq sur la droite de la surface remet de la tête pour Vincent qui ne se fait pas prier et fusille le gardien : 4-0.

 


Une seconde mi-temps plus plate

 

 

A la mi-temps, le score laisse penser que l'OAC risque de s'imposer par un score fleuve.

A la reprise, Evesque remplace Chabassut et les Alésiens continuent d'aller de l'avant et à se procurer de nombreuses occasions.

Fallaq se croit maudit à la 55 ème lorsque ce dernier voir son ballon attérir sur la transversale du portier adverse, mais finalement 2 minutes plus tard à la 57 ème minute, ce dernier profitera d'une mauvaise sortie du gardien de Beaucaire pour y aller de son but amplement mérité : 5-0.

La suite sera beaucoup plus calme avec des Beaucairois plus attentifs en défense et qui sauveront ce score pour ne pas repartir avec une grosse valise.

Seule occasion réellement dangereuse pour Borel, un coup franc aux 20 mètres à la 80 ème minute que le portier Alésien réussi à détourner d'une manchette.

 

En résumé, une belle victoire Alésienne qui aura permis aux attaquants de s'exprimer et à l'équipe de monter en puissance.

Il faut tout de même rapeller que l'équipe Beaucairoise était d'un niveau vraiment très faible et a montré assez peu d'opposition.

Les Alésiens prennent de la confiance en vue du 5 ème Tour de la coupe de France dimanche prochain à Aigues Mortes.

 

 

On a aimé :

 

- L'équipe qui parait monter en puissance.

- Luca Vincent, étincellant aujourd'hui.

 

On a pas aimé :

 

- L'affluence très faible au stade (le temps pourri y était surement pour beaucoup).

 

 

Notre note du match : 8/10

 

 


Coupe de France 4 ème T - ALES-NARBONNE 1-1 4tab1

 

 

 

Face à des Narbonnais évoluant une division au-dessus, les Alésiens ont livré une très belle partie et se sont qualifiés au terme des tirs aux but 4 tab à 1, après un score de 1 à 1 au terme du match et de ses prolongations.

 

 

 

Spectateurs : 400-450

 

Composition :

 

ALES : Borel - Lasch (Vincent,76 ème) - Rodriguez - Fournel - Ritas (cap) -Andrès - Evesque (Pelletier,78 ème) - Benhassen - Fallaq - Garcia (Gignac, 90 ème) - Chabassut -

 

 

Après le résultat très timoré à Bagnols-Pont en championnat dimanche dernier (0-0) et qui avait laissé entrevoir encore beaucoup de déchets dans le jeu et une attaque muette, on se demandait comment allait réagir l'OAC face à un pensionnaire de CFA2, mais pas n'importe lequel puisqu'il s'agissait de Narbonne, l'équipe ayant devancé l'OAC la saison dernière dans la course à la montée.

Autant dire qu'il ne fallait pas arriver en retard au match, puisqu'après seulement 1 minute de jeu les Narbonnais ouvraient le score grâce à un ballon contré par la défense Alésienne et que Romain Borel voyait terminer dans ses buts.

Un début catastrophique donc mais qui n'avait pas l'air de désespérer les Alésiens qui montraient une envie d'aller vers l'avant et qui allaient se rattraper rapidement, avec Fallaq qui à la 11 ème minute égalisait d'une tête rageuse après un remarquable travail de Chabassut dans l'axe.

Alès va se procurer encore des occasions dans cette 1 ère mi-temps, à l'image de Benhassen et son tir enroulé qui frole la lucarne (18 ème), ou une tête de Fallaq de peu à côté (24 ème).

C'est Julien Garcia qui obtiendra la plus grosse occasion à la 44 ème minute de jeu, se présentant seul sur la gauche de la surface face au portier Narbonnais, mais c'est ce dernier qui aura le dernier mot et qui permet alors à Narbonne de conserver le nul jusqu'à la mi-temps, 1-1.

 


Une deuxième mi-temps riche en rebondissements

 

 

A la reprise, les Alésiens et Narbonnais revenaient sur le terrain avec l'envie de gagner ce match et de ne pas aller en prolongations et ainsi d'éviter cette épreuve "physique" qui pourrait laisser des traces en championnat.

 

Première occasion pour Alès et Chabassut, excellent aujourd'hui, qui voyait sa frappe depuis l'entrée de la surface raser le montant gauche du FUN.

Les Audois ont réagi à plusieurs reprises dans la foulée, avec une tête à la 56 ème passant de justesse au dessus, et surtout un tir à ras de terre qui heurtait le poteau droit de Romain Borel, pas malheureux sur le coup.

A la 60 ème minute, Andrès avait une bonne occasion après un superbe mouvement collectif, mais rien qui ne se concrétisait. Jusqu'à la 73 ème minute.

Minute à laquelle l'OAC obtenait un pénalty pour une faute sur Garcia. C'est Ritas qui allait au point de pénalty se charger d'écuter la sanction, mais c'était sans compter sur le portier Audois qui stoppait ce pénalty, occasion ratée pour l'OAC....

Dernière frayeur avant que l'arbitre ne siffle la fin de la partie, les Narbonnais tapaient le poteau de Borel à la 85 ème minute après un contre éclair rondement mené.

 


Une suite stressante puis la délivrance

 

 

Lors de la prolongation, la fatigue commence à se sentir des deux côtés et malgré l'entrée en jeu de Gignac, les occasions vont se faire plus rare.

Andrès ne sera pas loin de concrétiser de la tête à la 102 ème, mais les complications interviennent la minute suivante, lorsque le capitaine Julien Ritas est expulsé pour un second carton jaune.

Sur le coup-franc qui en découle, Borel n'est d'ailleurs pas loin de se faire surprendre mais parvient à dégager le tir Narbonnais d'une manchette.

A la 111 ème, les compteurs s'équilibrent avec l'expulsion du numéro 6 Narbonnais, laissant alors les deux équipes à 10 et un jeu de plus en plus haché et délié.

Seul Benhassen au terme d'un exploit individuel (il élimine 4 joueurs sur l'action) faillit faire exulter le stade grâce à une belle frappe enroulée mais encore une fois, le portier adverse veillait au grain.

 

La séance des tirs aux but arrivait et le sort désignait un Alésien comme premier tireur, en l'occurence Fallaq qui ne tremblait pas et transformait.

Un Narbonnais l'immitait quelques secondes plus tard, suivi par Benhassen qui redonnait l'avantage à l'OAC : 2 tirs aux but à 1.

C'est là que tout va basculer puisque Narbonne va rater son pénalty suivant, Gignac réussissait le sien, et Borel stoppait le tir au but suivant, donnant une balle de match à Pelletier (4 Tirs aux but à 1).

Ce dernier ne se faisait pas prier, et délivrait les supporters Alésiens ravis de voir leur club faire tomber Narbonne, comme une revanche de la saison passée...

 

Une qualification bien méritée donc pour les Alésiens qui ont livré un match plein : plein d'envie, de technique, de courage et de combativité.

Les 120 minutes pèseront forcément sur le physique, mais cette victoire fait tellement du bien à l'équipe qu'elle ne peut que donner confiance aux joueurs pour la suite.

 

On a TOUT aimé !

 

- Les changements offensifs et bien pensés de JMP.

- Le courage des joueurs, et leur condition physique.

- Les sièges du stades enfin néttoyés !

- L'affluence assez élevée pour un 4 ème Tour.

 

 


 

3ème Journée DH - BAGNOLS -ALES 0-0

 

Chez leur "voisin" Bagnolais, les Alésiens avaient une bonne carte à jouer, mais de grosses carences offensives des deux côtés ont entrainé un triste spectacle et un match nul 0 à 0, un résultat qui éloigne de plus en plus l'OAC des premières places.

 

 

Spectateurs : 80-90

 

Compositions :

 

ALES : Borel - Lasch- Rodriguez - Fournel - Ritas (cap) - Pelletier - Garcia - Chabassut - Evesque - Vincent - Fallaq - (Benhassen,60 ème) - (Gignac, 63 ème) - (Andrès, 72 ème).

 

Après le résultat mitigé à Paulhan le week-end dernier en Coupe de France (0-0, qualification aux tirs aux but), on se demandait quelle lecon en tirer.

Et bien cet après-midi, nous avons eu un premier élément de réponse.

 

Présentant une équipe très jeune et en l'absence de nombreux habitués de l'équipe 1 ère, l'OAC débutait son match de facon très prudente, se laissant le temps d'observer l'adversaire et de contenir les tentatives de ces derniers.

Il faut bien dire que la 1 ère mi-temps a été d'un rare ennui avec très peu d'occasions de part et d'autre, jusqu'en fin de première pèriode où les Bagnolais obtiennent alors 2 grosses occasions en peu de temps : tout d'abord à la 35 ème minute, lorsqu'une faute Alésienne donne aux Bagnolais un coup-franc aux 18 mètres, qui finalement n'apportera aucun danger au portier Alésien.

C'est ensuite à la 45 ème minute que les locaux vont être très proches de marquer, avec une lourde frappe qui va s'échouer sur le montant droit Alésien.

 

 


Une faiblesse offensive inquiétante

 

 

A la reprise, les Alésiens revenaient clairement avec de meilleures intentions, mais ce sont une nouvelle fois les locaux qui allaient se procurer la meilleure occasion à la 52 ème minute, un ballon qui filait au but et dégagé sur sa ligne par T. Evesque.

Par la suite, malgré des changement de JM Pasqualetti très offenssifs et une plus grande volonté affichée, l'OAC n'est pas parvenu à trouver la faille, péchant dans le dernier geste ou techniquement.

Une fébrilité offenssive d'autant plus criante dans les 10 dernières minutes jouées en supèriorité numérique et qui ont permis à l'OAC de s'approcher plus souvent des buts adverses.

 

Malgré ce résultat en soi pas catastrophique, l'OAC laisse Frontignan et le FC Sète s'éloigner en tête du classement, et surtout montre de moindres capacités dans le jeu en comparaison à la saison passée.

Si les Alésiens veulent rapidement recoller en haut du classement pour maintenir leurs ambitions, il faudra également élever leur niveau de jeu et leur entente collective.

Ca commencera dès dimanche prochain par la réception de Narbonne en coupe, puis le dimanche suivant face à Beaucaire, pour la 4 ème J. de DH.

 

C'est là qu'il faudra se réveiller et gagner ! ALLEZ LES BLEUS !

 

 

On a aimé :

 

- Les changements offenssifs de JMP

- La solidité de Borel, l'envie de Lucas Vincent

 

On a pas aimé :

 

- Des pèriodes d'absences de certains joueurs sur le terrain

- Notre tendance à jouer plus en arrière que vers l'avant.

 

 

 

 

 


2ème Journée DH - ALES - SETE 3-3

 

MENES 0-3 A LA PAUSE, LES ALESIENS S'EN SORTENT BIEN (3-3) MAIS N'AVANCENT PAS....

 

 

Face à des Sétois réalistes et bien organisés, les Alésiens obtiennent le match nul (3-3) dans le temps aditionnel, un résultat qui n'arrange personne...

 

 

Spectateurs : 200

 

Compositions :

 

ALES : Borel - Rodriguez - Favier - Benyahia - Ritas (cap) - Andrès - Pelletier - Garcia - Benhassen - Chabassut - Gignac - Fallaq (56 ème) - Evesque (56 ème) - Benlefki (56 ème) -

 

SETE : Couture - Cateyano - Ait Baziz - Kharrazi (cap) - Fernandez - Jamai - Cannac - Bataille - Rouve - Scaffa - Lima - Rega (60 ème) - Gelly (60 ème) - Serra (71 ème) -

 

On savait avant le coup d'envoi que ce match serait forcément très compliqué pour les Bleus.

Seulement on en se doutait pas à quel point.

Dès l'entame du match, les Alésiens faisaient preuve de beaucoup de fébrilité, montrant de grosses approximations notamment en défense.

Les Sétois très concentrés sur leur match allaient rapidement en profiter, dès la 7 ème minute avec Bataille qui s'en allait battre Borel après une erreur de Rodriguez qui ratait sa passe en retrait.

Six minutes plus tard, sur un corner anodin, c'est Cannac qui marquait d'une belle tête, bien aidé il faut le dire par la sortie hasardeuse du portier Cévenol Romain Borel (13 ème, 0-2)

Les Alésiens tentaient bien de s'approcher du but Sétois mais sans succès, et c'est à la 38 ème minute que Cannac allait réaliser le doublé avec un superbe lob sur Borel suite à une grossière erreur de Ritas qui venait juste de lui offrir le ballon sur un plateau (38 ème, 0-3).

 

A la reprise, on sentait les Alésiens plus disposés à mettre en danger les Sétois mais les gestes restaient encore très brouillons.

JMP l'entraineur Alésien réalise alors 3 changements simultanés, avec ls sorties de Andrès, Chabassut et Gignac (choix très étonnant pour ce dernier qui avait fait bonne impression) et les entrées de Fallaq, Evesque et Benlefki.

Le tournant du match intervient à la 62 ème minutes, avec la transformation d'un pénalty justement accordé par Ritas le capitaine Oacien.

A partir de là, même si les Sétois se sont procurés deux occasions dangereuses par la suite, le match fut à sens unique et les Alésiens faisaient tout pour réduire le score, à l'image d'Evesque qui manquait le cadre par deux fois de peu (67 ème et 74 ème).

Alors que le match touchait à sa fin, l'OAC obtient un bon coup franc à la 88 ème minute, exécuté en forcé par Benlefki, qui voyait son ballon repoussé par Couture.

Mais c'était sans compter sur Fallaq qui était à l'affut et qui reprenait à 4 mètres le ballon repoussé par le portier Sétois (88 ème, 2-3).

L'espoir était alors de retour pour les dernières minutes, et à juste titre puisqu'après de nombreux assaults de l'OAC, un tir Alésien était repoussé par le gardien Sétois, laissant une nouvelle fois l'opportunité à Fallaq de reprendre le ballon et de marquer (93 ème, 3-3).

 

Malgré cette égalisation un peu "miraculeuse", il faudra retenir la fébrilité et l'inconstance des Bleus qui sont capables dans le même match du meilleir comme du pire.

Il est certain qu'il faudra montrer un autre visage à Bagnols-Pont dans 15 jours pour espérer s'imposer en terre Spiripontine.

 

On a aimé :

 

- La révolte Oacienne en 2 nde mi-temps

- L'utilité de Gignac dans le jeu

- Le soutien des spectateurs jusqu'au bout

- La volonté de Fallaq

 

On a pas aimé :

 

- La 1 ère mi-temps Alésienne

- La passivité de JMP sur son banc en 1ère mi-temps

- Les sièges toujours aussi sales dans la tribune