MENES 0-3 A LA PAUSE, LES ALESIENS S'EN SORTENT BIEN (3-3) MAIS N'AVANCENT PAS....

Face à des Sétois réalistes et bien organisés, les Alésiens obtiennent le match nul (3-3) dans le temps aditionnel, un résultat qui n'arrange personne...

 

 

Spectateurs : 200

 

Compositions :

 

ALES : Borel - Rodriguez - Favier - Benyahia - Ritas (cap) - Andrès - Pelletier - Garcia - Benhassen - Chabassut - Gignac - Fallaq (56 ème) - Evesque (56 ème) - Benlefki (56 ème) -

 

SETE : Couture - Cateyano - Ait Baziz - Kharrazi (cap) - Fernandez - Jamai - Cannac - Bataille - Rouve - Scaffa - Lima - Rega (60 ème) - Gelly (60 ème) - Serra (71 ème) -

 

On savait avant le coup d'envoi que ce match serait forcément très compliqué pour les Bleus.

Seulement on en se doutait pas à quel point.

Dès l'entame du match, les Alésiens faisaient preuve de beaucoup de fébrilité, montrant de grosses approximations notamment en défense.

Les Sétois très concentrés sur leur match allaient rapidement en profiter, dès la 7 ème minute avec Bataille qui s'en allait battre Borel après une erreur de Rodriguez qui ratait sa passe en retrait.

Six minutes plus tard, sur un corner anodin, c'est Cannac qui marquait d'une belle tête, bien aidé il faut le dire par la sortie hasardeuse du portier Cévenol Romain Borel (13 ème, 0-2)

Les Alésiens tentaient bien de s'approcher du but Sétois mais sans succès, et c'est à la 38 ème minute que Cannac allait réaliser le doublé avec un superbe lob sur Borel suite à une grossière erreur de Ritas qui venait juste de lui offrir le ballon sur un plateau (38 ème, 0-3).

 

A la reprise, on sentait les Alésiens plus disposés à mettre en danger les Sétois mais les gestes restaient encore très brouillons.

JMP l'entraineur Alésien réalise alors 3 changements simultanés, avec ls sorties de Andrès, Chabassut et Gignac (choix très étonnant pour ce dernier qui avait fait bonne impression) et les entrées de Fallaq, Evesque et Benlefki.

Le tournant du match intervient à la 62 ème minutes, avec la transformation d'un pénalty justement accordé par Ritas le capitaine Oacien.

A partir de là, même si les Sétois se sont procurés deux occasions dangereuses par la suite, le match fut à sens unique et les Alésiens faisaient tout pour réduire le score, à l'image d'Evesque qui manquait le cadre par deux fois de peu (67 ème et 74 ème).

Alors que le match touchait à sa fin, l'OAC obtient un bon coup franc à la 88 ème minute, exécuté en forcé par Benlefki, qui voyait son ballon repoussé par Couture.

Mais c'était sans compter sur Fallaq qui était à l'affut et qui reprenait à 4 mètres le ballon repoussé par le portier Sétois (88 ème, 2-3).

L'espoir était alors de retour pour les dernières minutes, et à juste titre puisqu'après de nombreux assaults de l'OAC, un tir Alésien était repoussé par le gardien Sétois, laissant une nouvelle fois l'opportunité à Fallaq de reprendre le ballon et de marquer (93 ème, 3-3).

 

Malgré cette égalisation un peu "miraculeuse", il faudra retenir la fébrilité et l'inconstance des Bleus qui sont capables dans le même match du meilleur comme du pire.

Il est certain qu'il faudra montrer un autre visage à Bagnols-Pont dans 15 jours pour espérer s'imposer en terre Spiripontine.

 

On a aimé :

 

- La révolte Oacienne en 2 nde mi-temps

- L'utilité de Gignac dans le jeu

- Le soutien des spectateurs jusqu'au bout

- La volonté de Fallaq

 

On a pas aimé :

 

- La 1 ère mi-temps Alésienne

- La passivité de JMP sur son banc en 1ère mi-temps

- Les sièges toujours aussi sales dans la tribune

 


Ajouté le 10/09/2011 par Damien B -