L'OAC S'ENLISE ENCORE UN PEU PLUS

Dans un stade une nouvelle fois presque vide (on s'y habitue...), l'OAC a encore montré ses limites et son peu d'envie, en s'inclinant 1-2 devant une vaillante équipe de Bagnols Pont.

Attention désormais à ne pas trop flirter avec le bas du classement, car par expèrience on sait que tout peut aller très vite...

 

1-2

 

Spectateurs : 70 Environ

 

Composition de l'OAC : Borel - Rodriguez - Ritas (C) - Fournel - Lasch - Andrès - Pelletier - Evesque - Chabassut - Gignac - Falaq - (Guenoune-Benhassen-Favier)

 

Buts pour l'OAC :  Fournel (26ème)

 

 

Après la nouvelle défaite pas tout à fait surprenante à Sète le week-end dernier, l'OAC recevait cet après-midi Bagnols-Pont, un match qui, il y a quelques temps, aurait constitué un sommet de la DH, mais qui cette fois opposait deux équipes quelconques condamnées à rester dans le ventre mou de la DH 2011/2012.

Dès le début du match, les Bagnolais prenaient la mesure de leur adversaire et se procuraient rapidement des occasions franches, comme à la 5 ème minute où un attaquant Bagnolais se retrouvait en position favorable vers le but de Romain Borel, suite à un raté de Pelletier (ca aussi, on commence à s'y habituer...).

Heureusement, les visiteurs manquaient de réalisme et les Alésiens passaient près de la correctionnelle d'entrée de match !

Mais quelques minutes plus tard, la chance n'aidera pas cette fois les Bleus, puisqu'après une faute de Fournel les Bagnolais obtenaient un coup-franc à 18-20 mètres que le numéro 8 Bagnolais se faisait un plaisir de réussir et d'envoyer dans la lucarne droite Cévenole : 12 ème, Alès 0-1 Bagnols.

 

Les Bagnolais vont continuer à bénéficier des largesses défensives Alésiennes pour se procurer d'autres occasions franches, mais c'est pourtant les Bleus qui vont égaliser suite à une erreur du gardien adverse qui relachait le ballon dans les airs : Fournel reprenait le ballon et égalisait : 26 ème, Alès 1-1 Bagnols.

 

La seconde période sera très calme hormis une occasion franche de chaque côté, mais c'était sans compter sur les Bagnolais qui EUX n'abdiquaient pas et qui à 5 minutes du terme allaient faire la différence : sur un long ballon, un avant centre adverse se présente assez loin de la cage Alésienne, mais Borel a décidé entre temps de sortir très loin (30 mètres) à sa rencontre.

Raté, l'attaquant Bagnolais avait bien de l'avance et évitait sans difficulté Borel et pouvait marquer dans le but vide : 86 ème, Alès 1-2 Bagnols.

Une erreur d'autant plus évitable que deux arrières Alésiens étaient à la lutte avec le buteur Bagnolais.

Les Bleus décidaient alors de se réveiller, mais il était beaucoup trop tard.

Ca aussi, on commence à s'y habituer.

Attention toutefois à ne pas s'habituer trop aux mauvaises choses côté Alésien, car si cela continue, les derniers supporters présents risquent à la longue de déserter.

 

Une réaction est attendue dimanche à Beaucaire pour ne pas s'enfoncer encore plus, mais au delà de tout ca il faut aux dirigeants Alésiens réfléchir pour la saison prochaine à bâtir une équipe digne de ce nom.

A moins que ces mêmes dirigeants décident de concrétiser la fusion avec Uzès à laquelle ils réfléchissent depuis quelques temps...

 

Notre homme du match : D.Falaq.

 

Notre note du match : 4/10

 

 

 


Ajouté le 04/03/2012 par Damien B- 19h12 -