ALES PLONGE UN PEU PLUS DANS LE RIDICULE

Dans un froid polaire et un Stade Pibarot complètement vide, les Alésiens ont livré une prestation vraiment médiocre et se sont fait surprendre par une équipe de Canet pleine de volonté, de réalisme et qui a mérité sa victoire.

 

1-2

 

Spectateurs : 50 Environ

 

Composition de l'OAC : Borel - Rodriguez (C)- Fournel - Favier - Guenoune - Andrès - Martinez - Pelletier - Evesque - Vincent - Gignac - (Falaq - Garcia)

 

Buts pour l'OAC :  Fournel (87 ème)

 

But pour Carcassonne : 21 ème, 80 ème.

 

Après la victoire à Perpignan OC dimanche dernier, on pensait les Bleus revigorés, et certainement motivés à l'idée de faire une deuxième partie de saison honorable bien que tout espoir de montée soit nul.

 

Il faut avouer que cet après-midi, ce n'est pas vraiment ce que l'on a ressenti sur la pelouse de Pibarot, dans un froid glacial et devant à peine 50 personnes.

 

Présentant une composition atypique notamment en défense, les Bleus tentaient d'aller de l'avant dès l'entame du match, mais ce sont les Héraultais qui allaient se montrer les premiers dangereux à la 15 ème minute puisqu'ils touchaient la transversale de Romain Borel, proche de se faire tromper mais qui sauvait sa défense.

Très rapidement, les visiteurs allaient ouvrir la marque après qu'un avant centre de Canet ait repris à bout portant dans la surface Alésienne un coup franc bien joué par Canet à 30 mètres de la surface : 21 ème, Alès 0-1 Canet.

Les Alésiens auront bien quelques occasions par Evesque, Vincent ou encore Pelletier maiq à chaque fois sans aucune précision et avec un gardien adverse aux aguets.

 

En seconde mi-temps, les Bleus repartaient de l'avant et Thibault Evesque, seul face au gardien ratait l'immanquable et l'occasion d'égaliser (si seulement il avait raté que ca...).

La suite ne sera que routine et sans grand intêret, jusqu'à la fin du match où Canet doublait la mise : 80 ème, Alès 0-2 Canet.

Fournel pour Alès réduira la marque de la tête sur corner : 87 ème, Alès 1-2 Canet, mais Alès présentait trop de lacunes pour pouvoir égaliser.

 

On a bien l'impression que cette équipe désormais manque de motivation, d'implication et de jeu collectif. Malheureusement, il reste encore 14 matches à disputer, autant de suplices pour dirigeants, joueurs et supporters de ce triste OAC.

 

Notre homme du match : Difficile à dire !

 

Notre note du match : 3/10

 

 

 

 

 


Ajouté le 05/02/2012 par Damien B - 17h36 -